Institut de Cardiologie Personnalisée Lyon 


-A +A

Vous êtes ici

La pathologie


    1. QU’EST-CE QUE LE SYNDROME DU QT LONG (LQTS) ?
        1.1. POURQUOI LE SYNDROME EST-IL APPELÉ « QT LONG » ?

    2. QU'EST CE QUE L’INTERVALLE QT?
        2.1. QU’EST-CE QUE L’INTERVALLE QT CORRIGÉ (QTc) ?
        2.2. QUELLE EST LA LIMITE DU QT ?

    3. QUE SAIT LA MÉDECINE SUR LE SYNDROME DU QT LONG?
        3.1. DANS QUELLE MESURE LE TERRAIN GENETIQUE EST- IL DETERMINANT DANS LE LQTS?

    4. QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?
        4.1. QUELLE EST LA CAUSE DES SYMPTÔMES ?
        4.2. QUEL EST LE RISQUE DE CES SYMPTOMES?

    5. COMMENT LE LQTS EST-IL DIAGNOSTIQUÉ ?
        5.1. LE LQTS EST-IL TOUJOURS ÉVIDENT SUR L'ECG ?

    6. QUELS SONT LES FACTEURS DE DÉCLENCHEMENT CONNUS DU LQTS ?
        6.1. LA CHALEUR PEUT-ELLE ÊTRE UN DÉCLENCHEMENT DANS LE LQTS ?
        6.2. LA GROSSESSE PEUT-ELLE ÊTRE UN DÉCLENCHEMENT DANS LE LQTS ?

    7. QUEL EST LE TRAITEMENT ?
        7.1. LES MARQUES GÉNÉRIQUES DE BÊTAS BLOQUEURS ASSURENT-ELLES EN OUTRE UNE PROTECTION COMPLÈTE CONTRE LE LQTS ?

    8. DANS QUELLES SITUATIONS UN CONTRÔLE POUR LE LQTS DEVRAIT-IL ÊTRE EFFECTUE ?

    9. UNE AUTOPSIE PEUT-ELLE ORIENTER VERS LE LQTS ?

    10. Y A-T-IL DES CORRÉLATIONS AVEC D'AUTRES MALADIES ?

    11. Y A-T-IL DES DIFFÉRENCES DE GENRE DANS LE LQTS ?

    12. EST-CE QUE LA PRATIQUE SPORTIVE EST LIMITÉE ?
        12.1. LE DÉPLACEMENT EN AVION PRESENTE T-IL DES RESTRICTIONS?

 

1. QU’EST-CE QUE LE SYNDROME DU QT LONG (LQTS) ?

 

Le syndrome du QT long (LQTS) est une anomalie du système électrique du coeur. La fonction mécanique du coeur est entièrement normale. Le problème électrique est dû aux défauts de structures des cellules du muscle cardiaque appelées les canaux ioniques. Ces défauts électriques prédisposent les personnes affectées à un rythme très rapide du coeur (Arythmie), appelé "Torsade de Pointes" (TdP), qui mène à la perte soudaine de conscience (Syncope) et peut causer la Mort subite d’origine cardiaque.

1.1. POURQUOI LE SYNDROME EST-IL APPELÉ « QT LONG » ?

Le nom du syndrome du long QT se rapporte à l’intervalle QT mesuré sur l'électrocardiogramme (ECG). Votre spécialiste peut se référer au syndrome du QT long aussi bien qu’au syndrome de Romano-Salle ou Jervell, syndrome de Lange-Nielsen qui désignent la même anomalie (voir le point 3).

2. QU'EST CE QUE L’INTERVALLE QT?

La durée de l’intervalle QT est une mesure du temps requis pour la dépolarisation et la repolarisation des Ventricules. Dans le syndrome du long QT, la durée de la repolarisation est plus longue que la normale. Ainsi, l’intervalle QT est prolongé. Un intervalle au-dessus de 440 millisecondes (ms) est considéré prolongé. L’allongement du QT est dû à la surcharge des cellules myocardiques en ions intracellulaires chargés pendant la repolarisation ventriculaire.

Image 1 : L'intervalle QT sur l'ECG.

Image

 

2.1. QU’EST-CE QUE L’INTERVALLE QT CORRIGÉ (QTc) ?

 

L’intervalle QT "corrigé" (QTc) est un terme qui peut être mal compris. Il ne signifie pas que l’intervalle mesuré est incorrect, mais ajusté à la fréquence cardiaque. Cela s’explique par le fait que l'intervalle QT est affecté par la fréquence cardiaque et varie en fonction de celle-ci.
 

2.2. QUELLE EST LA LIMITE DU QT ?

 

Le diagnostic du syndrome du long QT est généralement suspecté ou fait à partir d'un ECG. L’ intervalle QT corrigé (QTc) est examiné sur l'ECG afin de vérifier son allongement.

Un intervalle QT limite montre un allongement de QTc, mais n’est pas assez nettement augmenté pour faire le diagnostic. 450 à 470 millisecondes est considérées comme une limite de QT.

Un intervalle QTc au-dessus de 440 millisecondes est considéré prolongé .

Le QTc moyen pour quelqu'un qui a un syndrome de QT Long est de 490 millisecondes.

Un QTc supérieur à 480 millisecondes chez les femmes ou supérieur à 470 millisecondes chez les hommes, en l'absence de médicaments, de perturbation d'électrolytiques, ou d'autres conditions qui pourraient indépendamment rallonger l'intervalle QT, est probablement révélateur d’un syndrome du QT Long.

3. QUE SAIT LA MÉDECINE SUR LE SYNDROME DU QT LONG?

 

La maladie peut être héritée (la forme génétique) ou acquise:

FORME HÉRITÉE : Le syndrome du long QT hérité a été le premier clairement décrit en 1957. Il y a deux variantes, le type dominant autosomal de Romano-Salle (appelée ainsi par les médecins qui l’ont décrit pour la première fois, O. Connor Ward et C. Romano) et le Jervell récessif autosomal, type de Lange-Nielsen (médecins A. Jervell, F. Lange-Nielsen). Le syndrome du long QT hérité est provoqué par des mutations d’au moins 6 gènes, et probablement davantage. Cinq gènes différents ont été jusqu'ici trouvés. L'endroit d'un sixième gène est connu, mais le gène réel n'a pas été trouvé.

Jervell, Lange-Nielsen est associé à la surdité profonde et est hérité par la transmission récessive autosomale. Il se produit quand les deux parents ont un des deux gènes connus pour causer Jervell, Lange-Nielsen et un enfant obtient les deux gènes anormaux, un de chaque parent. Statistiquement, chaque enfant de ce couple a un risque de 25% d'obtenir les deux gènes anormaux (l'état)"homozygote", un risque de 50% d'obtenir juste une copie anormale (l'état)"hétérozygote" et un risque de 25% d'obtenir les deux gènes normaux et de ne pas avoir le gène du syndrome du long QT. Quand un enfant obtient les deux gènes anormaux, ils sont "homozygote" si les deux parents ont le même gène anormal, ou "homozygote composé" (hétérozygote composite ??) si un parent a un gène anormal et l'autre parent a le deuxième gène anormal. Jervell, Lange-Nielsen est rare parce qu'il est peu probable que les deux parents aient tous les deux un gène du syndrome du QT long.

La deuxième et, plus commune, forme du syndrome est « Romano-Salle ». Sous cette forme, l'audition est normale. Le patient hérite d'une copie anormale d'un gène du syndrome du QT long, et a une copie normale de ce gène. Il est donc transmis par la transmission dominante autosomale. Chaque enfant né d’un parent affecté a un risque de 50% de recevoir la copie anormale et un risque de 50% de recevoir la copie normale.

FORME ACQUISE : Le syndrome du QT long acquis est le plus souvent dû à l'administration d’un médicament. Ces médicaments sont contre indiqués chez les patients présentant le syndrome du QT long, un paragraphe suivant identifiera ces médicaments

3.1. DANS QUELLE MESURE LE TERRAIN GENETIQUE EST- IL DETERMINANT DANS LE LQTS?

La fréquence est inconnue mais elle semble être une cause commune de la Mort subite et non expliquée chez les enfants et les jeunes adultes. Elle est certainement beaucoup plus fréquente qu’on ne le pense, de 1 pour 5000 à 7000. Cela signifie qu’un nouveau-né sur 5000 à 7000 ala maladie. Le Jervell, forme de Lange-Nielsen est rare, mais la variante de Romano-Salle est identifiée avec une augmentation de fréquence. Aux Etats-Unis, on estime que la présence du LQTS affecte environ 50.000 personnes et cause près de 3000 décès par an. Elle est présente dans toutes les races et tous les groupes ethniques, mais il n'est pas certain que la fréquence soit la même dans toutes les races.

4. QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

Les symptômes habituels sont la Syncope (perte soudaine de conscience) ou la Mort subite, qui se produisent typiquement pendant l'activité physique ou un évènement émotif. Ceux-ci débutent, le plus généralement, dans la préadolescence jusqu’à l'adolescence, mais peuvent se présenter à un âge allant de quelques jours à un âge moyen. Les épisodes syncopaux sont souvent mal diagnostiqués, interprétés comme un évanouissement banal (événement vasovagal) ou une attaque. Les attaques réelles sont rares dans le LQTS, mais l'épilepsie est l'une des erreurs de diagnostic courante. La perte soudaine de conscience durant l'effort physique ou au cours d’une émotion devrait faire fortement évoquer la possibilité du LQTS.

Des antécédents familiaux de Syncope non expliquée ou de Mort subite chez les jeunes devraient également faire suspecter le LQTS. Il est primordial de constater, qu’environ un tiers d'individus qui ont un LQTS ne présentent aucun symptôme apparent. Donc, l’absence de symptômes n’élimine pas le diagnostic de LQTS chez un individu ou une famille. N'importe quel jeune qui présente un Arrêt cardiaque non expliqué devrait être considéré comme porteur de LQTS, aussi bien que ceux présentant une Syncope inexpliquée.

 

4.1. QUELLE EST LA CAUSE DES SYMPTÔMES ?

 

Les patients présentant un LQTS développent une perturbation très rapide du rythme cardiaque connue sous le nom de "Torsade de pointes". C'est une forme de Tachycardie ventriculaire. Ce rythme est trop rapide pour que le coeur batte efficacement, ainsi le flux sanguin vers le cerveau diminue, causant précipitamment une perte soudaine de conscience. Dans la plupart des cas, il n'y a aucun avertissement avant la Syncope.

Risque pour l'événement cardiaque *

QTc au repos

Génotype

Sexe

 

 

 

 

élevé (plus de 50%)

plus de 500 millisecondes

LQT1

homme/femme

élevé

plus de 500 millisecondes

LQT2

homme/femme

élevé

plus de 500 millisecondes

LQT3

homme

intermédiaire (30-49%)

plus de 500 millisecondes

LQT3

femme

intermédiaire

en-dessous de 500 millisecondes

LQT2

femme

intermédiaire

en-dessous de 500 millisecondes

LQT3

femme

intermédiaire

en-dessous de 500 millisecondes

LQT3

homme

bas (jusqu'à 30%)

en-dessous de 500 millisecondes

LQT2

homme

bas 

en-dessous de 500 millisecondes

LQT1

homme/femme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* syncope, arrêt cardiaque ou mort subite

5. COMMENT LE LQTS EST-IL DIAGNOSTIQUÉ ?

Le diagnostic est généralement suspecté ou fait à partir de l'électrocardiogramme (ECG). Tous les enfants et jeunes adultes devraient avoir un ECG en tant qu'élément de leur évaluation dans les cas de perte non expliquée de la conscience. D'autre part, il y existe la possibilité d’examiner des échantillons de sang pour assurer les mutations connues de gènes qui causent le LQTS.

5.1. LE LQTS EST-IL TOUJOURS ÉVIDENT SUR L'ECG ?

On estime généralement qu'approximativement 10% à 12% de tous les patients présentant un LQTS ont un intervalle QT normal sur leur ECG. Cependant, ceci ne signifie pas que ces patients ne sont pas affectés par le LQTS. Dans ces cas, une évaluation plus profonde est nécessaire.

6. QUELS SONT LES FACTEURS DE DÉCLENCHEMENT CONNUS DU LQTS ?

+ natation, course à pied,

+ Sursaut : réveille-matin, klaxon fort, sonnerie de téléphone

+ émotions : colère, pleurs, examens ou autres situations stressantes

+ la Mort subite peut également se produire pendant le sommeil

6.1. LA CHALEUR PEUT-ELLE ÊTRE UN DÉCLENCHEMENT DANS LE LQTS ?

On a noté que plusieurs arrêts cardiaque se produisent pendant l’été. Mais il n'est pas sûr que cela soit significatif en termes statistiques. Il est cependant difficile de définir si ces arrêts cardiaques sont liés à un "risque" spécifique dû à la chaleur ou à la transpiration ou si c'est principalement le fait d’une augmentation d'activité, d'excitation et de jeux physiques accrus pendant l'été. Les seuls conseils à donner aux patients présentant un LQTS sont d’éviter la perte de liquide excessive par la transpiration et d’assurer des suppléments de potassium dans l’alimentation.

 

6.2. LA GROSSESSE PEUT-ELLE ÊTRE UN DÉCLENCHEMENT DANS LE LQTS ?

 

Les neuf mois de grossesse et la délivrance ne sont pas associés à une plus grande fréquence d’évènements cardiaques chez les femmes présentant un LQTS. Cependant, il s'avère que le stress physique et émotif pendant la période de neuf mois après la grossesse (la période du postpartum) peut être un facteur de déclenchement des désordres du rythme du cœur chez quelques femmes vulnérables présentant un LQTS.

7. QUEL EST LE TRAITEMENT ?

Les médicaments bêta bloqueurs sont le soutien principal du traitement pour la plupart des patients présentant le LQTS. Ces médicaments sont efficaces chez environ 90 % de sujets affectés. Cependant, une nouvelle étude (Association of Long QT syndrom loci and cardiac events among patients treated with beta blockers JAMA. 2004;292:1341-1344) montre que parmi les patients traités présentant les génotypes LQT2 et LQT3, il existe toujours un taux élevé d'événements cardiaques.

La nouvelle information concernant la génétique du syndrome suggère qu'un sous-ensemble de patients pourrait être traité avec d'autres drogues, à la place ou en plus des médicaments de bêta dresseur. Ceci peut être discuté avec votre médecin et il dépend du type de gène muté que vous avez.

Chez les patients qui ne répondent pas au médicament, l'insertion d'un Stimulateur ou un Défibrillateur automatique peut être utilisé.

Un autre procédé, principalement utilisé en Europe, est la section chirurgicale de certains nerfs du cou, appelée l'énervation sympathique cardiaque gauche.

Tous les patients présentant des symptômes devraient être traités. Mais, parce qu'il n'est pas possible de prévoir quels patients sont vulnérables à la Syncope et à la Mort subite, sachant que la mort soudaine se produit souvent avec le premier épisode, les patients asymptomatiques, particulièrement les enfants, devraient également être traités.

 

7.1. LES MARQUES GÉNÉRIQUES DE BÊTAS BLOQUEURS ASSURENT-ELLES EN OUTRE UNE PROTECTION COMPLÈTE CONTRE LE LQTS ?

 

La plupart des études dans la littérature médicale confirment qu’il n’existe aucune différence entre la marque et les drogues génériques. Cependant il est vrai que certains rapports occasionnels ont soulevé l'inquiétude concernant certaines marques génériques pouvant être moins efficaces que des produits de noms de marque (voir : Cervera Barba EJ. [ Increase of arterial pressure caused by generic atenolol ] Aten Primaria. 2001 fév. 15;27(2):146-8).

8. DANS QUELLES SITUATIONS UN CONTRÔLE POUR LE LQTS DEVRAIT-IL ÊTRE EFFECTUE ?

+ perte soudaine et non expliquée de conscience pendant l'enfance et les années d'adolescences.

+ Arrêt cardiaque soudain et non expliqué ou Arythmie cardiaque pendant l'enfance et les années d'adolescence.

+ les décès subits non expliquées dans la famille.

+ épilepsie chez les enfants.

9. UNE AUTOPSIE PEUT-ELLE ORIENTER VERS LE LQTS ?

Il y a deux manières de faire un diagnostic pour le LQTS. Le premier doit vérifier sur l'ECG si l’intervalle QT d'un patient suspecté est prolongé. Puisque les battements de coeur s’arrêtent quand la mort se produit, cette possibilité est hors de question - à moins qu'un ECG de la personne morte existe déjà, naturellement.

La seule possibilité serait d’analyser les liquides de la personne morte - dans ce cas-ci le sang - pour vérifier l’existence des mutations connues de gènes qui causent le LQTS.

10. Y A-T-IL DES CORRÉLATIONS AVEC D'AUTRES MALADIES ?

La recherche récente suggère qu'un QT long pourrait être une cause importante pour le syndrome infantile de la Mort subite (SIDS).

Des mutations dans le gène KCNJ2 sont associées au syndrome d'Andersen. Ce syndrome est un désordre rare hérité et caractérisé par la paralysie périodique, des anomalies du développement squelettique et un QT long (voir le point 2) avec des Arythmies ventriculaires. En raison de l’allongement de l’intervalle QT, ce syndrome est considéré comme un sous-type de LQTS.

En outre, des mutations dans le gène de CACNA1C sont associées au syndrome de Timothy. Cette maladie est également caractérisée par un allongement de QT, une syndactylie (accolement de deux ou plusieurs doigts ou orteils), de l’hypoglycémie, de l'hypothermie, un retard mental et des malformation cardiaques.

11. Y A-T-IL DES DIFFÉRENCES DE GENRE DANS LE LQTS ?

Les études montrent qu'il y a des différences significatives entre les sexes chez les patients de génotype LQTS relatives à l’âge du premier épisode de la Syncope, de l'Arrêt cardiaque et de la Mort subite. Les sujets de sexe masculin semblent avoir un plus gros risque d’événements cardiaques ( Syncope ou étourdissement bref, arrêt cardiaque et mort subite) pendant l'enfance (avec un âge moyen de début des symptômes plus jeune chez le sujet de sexe masculin, 8 ans chez les garÇons vs.14 chez les filles), jusqu’à la fin de la puberté. Les études indiquent que le sujet de sexe féminin a un risque relatif accru par rapport au sexe masculin pendant l'âge adulte. Là où la mort subite s'est produite, les hommes meurent en moyenne à 13 ans tandis que les femmes meurent à 20 ans. La mort subite,comme premier épisode, représente une incidence de 32 % chez les hommes par rapport à 9% chez les femmes. Les études ont prouvé que seulement quelques hommes ont eu un premier événement cardiaque après 15 ans tandis qu'environ la moitié des femmes a eu un premier événement cardiaque après 15 ans.

12. EST-CE QUE LA PRATIQUE SPORTIVE EST LIMITÉE ?

Les sports de compétition devraient être évités. En fait, nous connaissons peu l’incidence du sport chez un patient porteur d’un LQTS bien traité. Nous savons que les patients de type LQT1 en particulier ont un risque accru pendant l'exercice, ainsi qu’à un moindre degré les patients de type LQT2 . Ceci se voit particulièrement chez les individus présentant un LQTS non traité.

12.1. LE DÉPLACEMENT EN AVION PRESENTE T-IL DES RESTRICTIONS?

Les voyages fréquents sont synonymes de stress et affectent dans une certaine mesure les patients LQTS. Quelques avions ont des Défibrillateurs à leur bord. Les patients LQTS bien traités devraient avoir aussi un faible risque tant qu'ils suivent leur traitement. Naturellement, le risque ne sera jamais nul mais faible. Cependant nous recommandons de discuter vos plans de voyage avec votre specialiste. Il peut être utile de faire une recherche préalable concernant les systèmes de santé publique du pays dans lequel que vous allez voyager, et de porter sur vous une note qui décrit la maladie et le traitement.