Institut de Cardiologie Personnalisée Lyon 


-A +A

Vous êtes ici

Les pathologies

Les maladies cardio-vasculaires sont celles  qui concernent le cœur et la circulation sanguine. Dans les pays occidentaux, l'expression la plus courante est la maladie coronaire, responsable de l'angine de la poitrine ou encore des infarctus.

 

Quelques chiffres en France et dans le monde

Cela concerne pour la France plusieurs centaines de milliers de personnes. Il s'agit de la deuxième cause de décès (juste après le cancer) chez l'homme et la première cause chez la femme (données 2008)

On recense 70 à 100 000 décés par la mort subite de l'adulte chaque année et au total, les maladies cardio-vasculaires tuent 150 000 à 180 000 personnes par an, ce qui en fait la première cause de mortalité du pays selon les années.

Aux États-Unis, les maladies cardio vasculaires sont responsables d'un peu plus d'un décès sur quatre. Le coût total (y compris la perte en productivité) est estimé à plus de 300 milliards de dollars en 2009.

L'OMS (Organisme Mondial de la Santé) chiffre à environ 1/3 des décès dans le monde ceux causés par les maladies cardio-vasculaires. La réduction des facteurs de risque cardio-vasculaire et la meilleure prise en charge thérapeutique ont permis cependant de diminuer de près de moitié le nombre de décès d'origine cardiaque aux États-Unis entre 1980 et 2000.

Les pathologies concernées ?

Les pathologies que nous prenons en charge spéciquement dans le cadre du Centre de Référence sont nombreuses et peuvent être regroupées en :

   °  Cardiomyopathies d’une part :

Cardiomyopathie Dilatée, Cardiomyopathie Hypertrophique, Cardiomyopathie Restrictive, Dysplasie ventriculaire droite arythmogène, Non compaction du ventricule gauche…,

   ° Troubles du rythme / troubles de conduction d’autre part :

syndrome de Brugada, syndrome du QT long congénital, tachycardie ventriculaire catécholergique, formes familiales de syndrome de Wolff Parkinson White, fibrillation auriculaire idiopathique, bloc de conduction progressif…

 

Ces maladies sont fréquemment d’origine génétique avec de nombreux gènes déjà identifiés.

Elles peuvent parfois se compliquer d’insuffisance cardiaque et/ou de mort subite par arythmie ventriculaire, justifiant chez les patients la réalisation d’un bilan cardiaque approfondi destiné à discuter, outre un traitement médicamenteux, la mise en place de traitements invasifs tels que défibrillateur implantable, stimulateur cardiaque, ablation par radiofréquence ou transplantation cardiaque.